Présentation

       Atelier

       Retraite

       La sagesse
          amérindienne
  

       Emissions TV /
           Radio

       Les Amérindiens
         et le Christianisme

         

       La cérémonie du
    loup, par J.Languirand
           (Québec)

       Lettre Testament

       Place de la
          femme dans les
          Premières Nations

       Le chamanisme

       Que représente
           Jésus pour
           DonMarcelino


       Les Amérindiens
           et les sectes

       La force de la
           prière
  

       Stop à la
    destruction de la Terre

       Le droit des
           Animaux

       Contact 

      

 

   Le droit des Animaux 

 

 

 

       Je crois que tous les êtres qui habitent cette planète méritent un grand respect. Il faut les aimer comme nous aimons nos frères et nos sœurs, nos parents. Il faut aimer les pierres, les arbres, les oiseaux, les animaux jusqu’à l’insecte minuscule.

       Le droit de vivre libre et le droit à la vie sont des droits fondamentaux des animaux sur la Terre. Pourquoi enfermer un oiseau dans une cage ? Il devient fou. C’est vrai qu’il chante son désespoir de ne pas être dans la nature, de ne pas voler.

       Je déplore la torture des petits chiens, des lions, des ours, des chevaux qui sont dressés avec violence dans les cirques et programmés pour faire rire pendant qu’ils pleurent et rêvent à leur liberté dans la nature.

       Je dénonce la corrida en Espagne. Je crois qu’il faut être sadique pour être un aficionado capé ou un habitué des spectacles sanglants où un homme déguisé d’un costume raffiné et féminin torture avec son épée un taureau jusqu’à la mort sous les applaudissements fanatiques d’un public assoiffé de sang.

       L’homme est l’unique animal qui torture ses semblables et les animaux, sans aucun sentiment, sans aucune émotion ni état d’âme.

       Que dire des chercheurs de laboratoire qui, sous prétexte d’expérimentation scientifique, maltraitent les animaux au nom de la science. Ils rentrent chez eux, embrassent leurs enfants le sang sur les mains, en toute bonne conscience le soir après leur travail.

       Je voudrais suggérer à tous ces médecins et biologistes qui travaillent dans la vivisection de regarder attentivement les yeux des animaux qu’ils torturent.

       

 

haut de page